Protecteur

L’idée de fonder cette assemblée de personnes qui ont consacré leur vie aux relations franco-allemandes, au dialogue des cultures ainsi qu’à la promotion d’une compréhension mutuelle revient à Claude Martin, alors ambassadeur de France. Une telle conception s’inscrivait dans l’esprit de Voltaire, qui résida un certain temps à la cour de Frédéric Le Grand et entretint une longue relation épistolaire avec le Roi prussien. Il s’agissait de créer une Académie de Berlin vouée au dialogue des cultures à l’époque contemporaine. Que l’Académie de Berlin soit placée sous le patronage de l’ambassadeur de France en poste, désigné Protecteur de l’Académie, s’imposait donc comme une évidence.